Bababé : l’ONG Action Dév octroie du matériel horticole et des intrants aux coopératives agricoles des femmes

L’ONG Action Dév a remis du matériel horticole et des intrants à quatre coopératives agricoles des femmes des communes d’Aéré M’ bar et de Bababé pour renforcer les activités productives de ces dernières et la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Dans une société où les femmes occupent une place de plus en plus importante, le soutien quelle que soit sa nature aux femmes de ménage renforce la lutte pour l’autonomisation de la gent féminine dans le milieu rural. C’est pourquoi le financement des structures féminines doit-être un des objectifs des pouvoirs publics, des ONG et des institutions privées.

Lors de la présentation du projet « Amélioration de la résilience des populations vulnérables dans les communes de Aéré M’bar et de Bababé », les coopératives agricoles de Bababé -Sesson, Badiogolo et de Saada de Abary- et de Aéré M’bar -Hayriya Médina- ont reçu, ce lundi 5 novembre, du matériel horticole et des intrants de l’ONG Action Dév. Le lot de matériel est composé de 4 brouettes, 32 arrosoirs, 12 pioches, 16 râteaux, 9 pelles et 16 binettes. Quant aux intrants, il s’agit de semences d’aubergine, de tomate, de gombo, de carotte, de piment et de chou pommé.

L’acquisition du matériel et des intrants est financée par l’Organisation non-gouvernementale espagnole, Manos Unidas. Le coût global du financement est estimé à 20 000 MRU dont 12% pris en charge par l’Action Dév. Son objectif est d’aider les communautés les plus pauvres du pays à sortir de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition.

« La distribution de ces matériels a pour but d’accroître les compétences en matière de maraîchage des quatre coopératives bénéficiaires, explique Sow Abderrahmane, président de l’ONG Action Dév. L’objectif est de renforcer la sécurité alimentaire au niveau de la zone du fleuve et particulièrement dans les communes de Bababé et d’Aéré M’ bar ».

Les quatre coopératives seront accompagnées pendant deux ans. Elles recevront durant toute cette période des intrants et des formations sur les techniques de maraîchage et de transformation. Les deux formations organisées par cette ONG, après la remise du matériel et des intrants, vont augmenter et sécuriser la production maraîchère et accroître durablement les revenus des quatre coopératives.

L’ONG va renforcer les clôtures en grillages des coopératives de Sesson et de Saada abary. Medina Hayriya bénéficiera d’une motopompe avec un système californien. Action Dév a promis aux coopératives neuf bassins de stockage d’eaux de pluie.

Oumou Kalsoum Thiam, 47 ans, est la présidente de la coopérative Badiogolo. Sa coopérative, regroupant 58 membres, avait sollicité auprès de l’ONG, la construction d’un puits pour ne plus payer les factures d’eau qu’elle juge « excessive« . Des fois, elles avoisinent les 10 000 MRU. Elle magnifie l’action de l’ONG et prévoit la résiliation de l’abonnement de sa coopérative à la société nationale des eaux dès la finition de la construction du puits. « C’est un sentiment de fierté. L’action-Dév nous a accordé le financement d’une construction d’un puits, un panneau solaire et une motopompe. Nous avons déjà creusé 16 mètres de profondeur. Nous allons commencer à utiliser l’eau du puits dans deux à trois mois. Dès la réception du puits, nous allons suspendre notre abonnement à la SNDE. Ce qui va nous permettre de générer plus de profit », défend Oumou Kalsoum.

Certaines femmes, pour arroser leurs plantations, marchaient des kilomètres à la recherche d’eau. D’autres, disposant des charrettes tirées par des ânes, trouvent les puits les plus proches pour se ravitailler. La plupart des femmes n’avaient pas accès à des intrants à cause des coûts élevés de semences. « Avec l’appui de cette ONG, l’eau, les intrants et du matériel horticole seront à notre portée. Nous attendons plus pour lutter définitivement contre la pauvreté », lance une femme d’une quarantaine d’années.

Le secrétaire général de la moughaata, les conseillers municipaux, le représentant de l’Organisation non-gouvernementale, ASD, les autorités coutumières et les entrepreneurs ont assisté à la cérémonie de remise des intrants et du matériel horticole.

Ba Oumar

1 commentaire sur “Bababé : l’ONG Action Dév octroie du matériel horticole et des intrants aux coopératives agricoles des femmes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *