Première édition des doctoriales de l’Ipar sur la recherche foncière


L’Initiative Prospective agricole et rurale a organisé la première édition des doctoriales sur la recherche en matière foncière pour aider et renforcer les capacités des jeunes chercheurs.
L’Initiative prospective agricole et rurale en partenariat avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis ont organisé une journée d’échange entre les doctorants et des professeurs des universités du Sénégal, du Mali et de la Guinée Conakry. La première édition a eu lieu à Dakar ce jeudi 19 juillet 2018. Les étudiants sortis des facultés ou UFR des sciences juridiques et politiques, des sciences économiques et de gestion qui ont choisi de traiter des sujets relatifs au foncier ont été sélectionnés. Ils seront accompagnés jusqu’à la soutenance de leurs thèses en vue d’obtention d’un titre de docteur dans ces universités.
L’objectif est de « croiser les regards entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée », explique le Directeur exécutif de l’IPAR, Docteur Cheikh Oumar BA. La collaboration entre les universités et les institutions non-universitaires permettra de résoudre la problématique du foncier si les spécialistes en économie, en sociologie et en droit conjuguent leurs efforts.
« C’est la première fois qu’une institution non-universitaire organise une manifestation de cette nature, reconnaît Professeur Samba TRAORE. L’Ipar mérite d’être remerciée et accompagnée pour l’élargir au niveau des autres pays de la sous-région ».
Le foncier préoccupe de plus en plus les pouvoirs publics. Il est devenu source de plusieurs conflits au Sénégal et dans le reste du monde. Malgré les réformes mises en place ces dernières années sur le foncier, une solution définitive peine à être trouvée. « Le foncier est une problématique qui risque de diviser notre société si rien n’est fait », avertit Professeur Ibou SANE, sociologue à l’UGB.
Les Professeurs Moussa Djiré, Directeur du Gesda, Mali, Moustapha Keita DIOP de l’Université de Conakry et de Lyon III ont participé aux doctoriales de l’Ipar.
Oumar BA (www.kabarujakka.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *